[Billet d’humeur] Ces terribles fascistes d’aujourd’hui

Par Arn Walden, 

Il existe cette fameuse citation du Professeur Halford E. Luccock qui augurait que « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes les antifascistes » Elle dévoile, aujourd’hui encore, toute sa vérité.

À peine les résultats du premier tour de l’élection présidentielle publiés, qu’on scandait déjà « Ni Macron, Ni Le Pen ». Alors certes si le dénouement est dû à une oppression perpétrée par une majorité, il reste juste à signaler que ces violents donneurs de leçon antifascistes, qui luttent contre l’obscurantisme sont ceux-là même qui n’acceptent pas les règles démocratiques. Ils seraient les premiers à crier « Fascistes » pour le moindre groupuscule manifestant, pourtant contre un candidat niant que Cuba soit une dictature, et que faillite et famine du Venezuela soit la cause d’un modèle économique dont il s’inspire.

Comme il fut dit dans un précédent article : Certains s’abstiennent de voter, et d’autres votent avec le risque d’être déçu. Eh bien lorsque la majorité a fait son choix démocratiquement, on le respecte, même si déception, il y a, car se proclamer antifascistes et appliquer des méthodes de chemise noire est pour le moins déconcertant. Pour les deux du fond criant à la liberté d’expression, vous l’avez eu lors du vote, mais la liberté d’expression c’est aussi respecter les convictions des autres, et ici du plus grand nombre.

En outre, rappelons-le, pendant que nous y sommes, que l’idée d’une renégociation des Traités européens, voir d’une intention de sortir de l’Union Européenne, est avant tout une notion d’extrême droite avant qu’elle soit reprise par d’autres partis gauchistes. Mais à ce moment-là, les antifascistes percevaient ce discours comme xénophobe. Seulement, on ne peut défendre l’Union Européenne, et manifester contre la loi El Khomri, recommandation de la Commission européenne et du Conseil européen, il faut le savoir.

Un dernier point, et non des moindres malheureusement, il semble nécessaire de préciser pour les mauvais élèves, faisant preuve d’une malhonnêteté intellectuelle, que ce billet n’a pas vocation à une sympathie pour un quelconque parti. C’est être obligé de se justifier, pour ces fameux lecteurs empoisonnant le puit pour tous ceux qui expriment une pensée différente de la leur qui est ici le plus effrayant. Le monde ne se divise pas en deux catégories, ceux qui approuvent ces manifestations et les fascistes, mais oui… Il est bien plus facile de faire des raccourcis, ça évite de s’interroger sur le bienfondé de ses actions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s