Humeur – Le « Social Justice Warrior » et le terrorisme intellectuel.

Par Chuck Noel, 

Élevé aux Disney, il prétend défendre la veuve et l’orphelin contre la Haine et ses sous-produits, le fascisme, le racisme, la liberté d’expression, celui n’est pas d’accord avec lui etc.

Son objectif est de faire rayonner le Bien contre le Mal, le juste contre l’injuste, pour un monde plus binaire. Il y a ceux qui pensent comme lui et les autres. Mais il s’agira, dans tous les cas, prétendre les opprimés c’est à dire les minorités ethniques, sexuelles, autres, tout en martelant l’existence de ces différences au nom du vivre ensemble et de la suppression des différences.

Le Social Justice Warrior a tout vu, tout fait et tout gagné. Il a raison, vous avez tort. Il est libre penseur, vous êtes conditionnés. Vous utilisez un mot qui ne lui convient pas, de la même manière que le chien de Pavlov, il aboiera, tout en vociférant votre soumission aux préjugés.

Le préjugé, parlons-en, c’est son cheval de bataille, sa raison d’être. Sans préjugé, il n’est rien, il redevient lambda, invisible. Le Social Justice Warrior va toujours trouver un préjugé quitte à aller dans le ridicule. Une affiche de film où une femme, en tenue de combat, se fait étrangler ? Il dira que c’est le résultat du cinéma Patriarcal, vil exploiteur des femmes. Un homme de « couleur » se fait renverser accidentellement par un homme « blanc », ce sera un crime raciste. Ou encore un homme interpelle une femme dans la rue pour lui dire qu’elle est ravissante, autant soit peut qu’il y ait des hommes assez courageux pour le faire. Ce sera du harcèlement sexuel, voire même un viol ! Ne cherchez pas, quoique vous fassiez, vous serez son ennemi, surtout lorsqu’il y a du public à proximité.

Le « Social Justice Warrior », est un « justicier » seulement quand il se sait observé, en quête insatiable de reconnaissance et de « likes ». Il a besoin de la liesse populaire pour valider tout ce qu’il dira. Le Social Justice Warrior est quelqu’un de très sûr de lui. Il n’hésitera aucunement à jeter en pâture son contradicteur, il a besoin de cette même foule pour devoir étayer ses propos, pourtant si absolus et justes.

« Mon corps m’appartient » il n’a que cette phrase à la bouche, à chaque fois que vous voudriez arguer un comportement que vous ne cautionnez pas moralement sans pour autant imposer votre vision des choses. Si le corps du Social Justice Warrior lui appartient peut-être, vos mots, votre opinion ne vous appartient pas.

N’oublions pas que sa personne préférée est la « première personne du singulier », la doxa « moi, je » est son leitmotiv. « Moi je suis lumière, toi, tu n’es que nausée ». Il aime rappeler que lui et lui seul est soucieux des « opprimés ». « JE suis soucieux des opprimés, toi non ». Dans son humble humilité il n’hésitera pas à donner. Oui, le Social Justice Warrior est généreux et n’hésitera pas à donner de ses plus beaux « selfies » aux plus nécessiteux. C’est toujours mieux qu’une pièce de monnaie ou quelques mots réconfortants.

Le Social Justice Warrior prétend avoir un droit d’ainesse à votre encontre, sa vision devra être votre vision. C’est évident, puisqu’il est le parangon de la Justice !

 

Un commentaire

  1. Heyhey, ça me rappelle un texte que j’avais écrit il y a quelques mois ^^ :
    —————————

    « Bien des rebelles autoproclamés se rassemblent et uniformisent leur pensée pour ne former rien de plus que des troupeaux alternatifs »
    Tel est le propos du texte ci-dessous:
    « Répétez après moi! :
    nous pensons tous par nous-mêmes! », ordonnait le chef des rebelles à ses partisans, avant d’ajouter « nous sommes les seuls êtres libres, il n’y a autour de nous que des esclaves dociles, soumis à la dictature de la pensée unique. Il y a une apparente diversité chez nos opposants lobotomisés, mais ils ne sont en réalité que les 2 faces d’une même médaille! Nous sommes l’unique alternative, face aux officieuses convergences macabres de nos multiples rivaux, si proches, si complices en réalité, tous autant qu’ils sont. Et si vous n’êtes pas l’un d’entre nous, vous êtes l’un d’entre eux et alors, vous n’êtes qu’un mouton de plus au service du système! Et je vous l’affirme, quiconque est émancipé intellectuellement finira forcément par venir grossir nos rangs, du fait de notre rationalité supérieure ! Ne pas être d’accord avec nous, c’est être un imbécile conformiste sous la coupe des manipulateurs, qui passivement, reste dans le rang sans se poser de questions, en attendant que quelqu’un décide pour lui! Nous n’avons pas peur de dire qu’il faut en finir avec ce conformisme, quitte à rendre l’anticonformisme salvateur duquel nous nous réclamons à si juste titre, obligatoire! Nous sommes l’unique incarnation de la vérité, du courage, de l’insoumission, de l’authentique contestation, et nous seuls pouvons ouvrir la brèche vers le salut de l’humanité! Et soyez confiants mes chers amis, nous y parviendrons! L’heure du contre-pouvoir est arrivée! Enfin! Il en sera fini de l’oppression par les ennemis du mieux! N’ayons pas peur de dire que ce « mieux » est notre affaire! Tous les autres ont échoué à le réaliser!
    Et ce contre-pouvoir, nous nous devrons de l’étendre à tout le corps politique, à toute la société, pour que partout, la liberté règne! Il ne devra y avoir aucune trace de servitude dans la moindre cervelle vivante! Et cette liberté, elle se construit, elle s’enseigne, elle se ressent aussi! Aussi, nous nous devrons de veiller à ce que tous nos enfants en disposent, sans exception! Et pour ce faire, nous rendrons obligatoire dans les écoles, l’apprentissage de nôtre livre de chevet à tous ici en présence: « Traité d’insoumission et d’émancipation intellectuelle »! Personne ne devra être délaissé! Priver un enfant de la raison, de la vérité, et de la liberté, n’est-ce pas là la forme la plus pure de l’égoïsme? Et bien oui je vous l’affirme! C’est là la plus haute expression du repli sur soi et du mépris de l’autre, dont tous nos adversaires sans exception se font les artisans et les laudateurs! Oh bien sûr, personne ne vous le dira! Que du contraire! Ils se complaisent dans la bassesse de veiller à leurs seuls intérêts, et ils sont bien évidemment trop lâches pour oser vous l’avouer. Sachez-le mes amis, et méfiez-vous, l’endoctrinement se fait par la propagande, mais aussi par le passage sous silence de réalités qui dérangent le pouvoir! Et prenez garde également, aux prédicateurs d’un changement illusoire, proposant de fausses alternatives, et qui, s’improvisant soudain alliés du peuple, sont en réalité les auxiliaires de la domination. Ne vous laissez pas prendre au piège, ne soyez pas aveugles, ne vous faîtes pas les idiots utiles des puissants!
    Aaaah! Que de verbiages de leur part, alors que l’heure est à l’action, au renversement des vieilles modes idéologiques, des vieilles lubies! Il en sera bientôt fini de la tromperie, de l’illusion, et de la confusion, et du trouble, et de l’opacité! Certains se plaisent à entretenir une fausse complexité pour mieux vous faire croire que vous n’avez pas les clés de la compréhension, et qu’il faut dès lors vous en remettre à leur gouvernance! Mais le fait est qu’il y a dans ce monde, seulement 3 catégories de personnes: les rebelles dont nous sommes, les anti-rebelles et les faux rebelles.
    Les 2 derniers tentent honteusement de vous pervertir, de vous rallier à leur sinistre cause, tous les jours, à chaque heure. Les anti-rebelles vous diront que la rébellion est vaine, futile, et même que vous ne pouvez prétendre à mieux, et la résistance est ardue, tant le conditionnement est radical. Les faux rebelles quant à eux, vous feront croire, à coup de sophismes, ou de paralogismes – lorsque vous tomberez sur d’honnêtes citoyens pour lequel le lavage de cerveau a simplement atteint son paroxysme- que la rébellion se situe ailleurs, que nous n’en sommes pas les véritables défenseurs! C’est bien sûr aberrant. Il suffit de lire « les oppositions téléguidées » de Mariolovitch, pour s’en convaincre. Mais ça, ils ne veulent pas l’admettre, car il est pour eux bien trop inconfortable d’être face à leurs contradictions!
    Alors ils se mettent à devenir violents. Et comme ils sont dans une stratégie de séduction, ils essayent quand même de le cacher un peu, et ça se traduit par du mépris, de l’arrogance, de la condescendance. Ils font comme s’ils savaient tout mieux que tout le monde, et leurs leader se donnent de grands airs, s’adonnent à des postures grandiloquentes presque assumées. Et puis ils font d’interminables discours sur un ton solennel et péremptoire, avec de belles phrases, qui sont destinées à flatter les plus bas instincts! Ce sont des acteurs professionnels qui le temps d’un meeting, s’improvisent hommes providentiels, héros inexpugnables, figures de proue de la destinée humaine. Ce alors que, ce ne sont en fait que des démagogues, des rhétoriciens, qui savent trouver les bons mots pour subjuguer leur auditoire, en prétendant pouvoir résoudre tous les problèmes de tout le monde, pour peu que tout un chacun acquiesce sans réfléchir, en obéissant aveuglément, figé dans sa torpeur mais persuadé d’être parfaitement lucide, brillant, et intellectuellement privilégié.
    Et alors, les mêmes leader, les mêmes maîtres qui donnent un os à ronger à leurs chiens, terminent leurs discours en excitant le public, en lui donnant le semblant de confirmation du fait que son orientation idéologique est bien la bonne, qu’il n’a pas à en douter, qu’il peut en être fier et qu’il doit même ardemment s’adonner au prosélytisme. Tout ceci, comme pour conférer un supplément de vigueur à la bêtise, ciment de l’uniformisation et de l’obéissance machinale.
    Voilà mes amis, vous voilà désormais avertis!
    La tâche sera périlleuse pour nous autres dissidents, nobles pourfendeurs de la pensée unique et de la manipulation. Soyons indéfectiblement unis dans l’anticonformisme et d’une même voix, crions nôtre amour de la rébellion, de la subversion, et de l’émancipation intellectuelle dont nous devons unanimement faire l’éloge! Car l’union fait la force, et si nous voulons faire triompher ces idées, nous nous devons alors de ne faire qu’un, pour ne les favoriser que mieux!
    A bas le conformisme! A bas la domination! A bas l’endoctrinement! Vive le contre-pouvoir! Vive notre indépendance et notre liberté! Vive nous! »

    J'aime

Répondre à Mercier Maxime Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s