Billet – Bastiat contre Rousseau :

Par CorsicanLibertarian,

Qui est donc Rousseau ? Tout le monde, peu ou prou, a déjà entendu son nom, de quelques bords qu’il soit. Rousseau est un philosophe des Lumières, “défenseur” de la Liberté, élaborateur d’une Constitution pour la Corse, auteur du livre Du Contrat Social. Une partie de nos contemporains lui donne une grande importance et ressorte certaines de ces grandes phrases, telle que :”Il est encore en Europe un pays capable de législation : c’est l’île de Corse.”

Et Bastiat ? Quelqu’un le connaît-il ? Frédéric Bastiat est un économiste libéral français. Il fut élu député des Landes, figure centrale de l’école de Paris, auteur de La Loi, et à qui nous devons la création du sophisme de la vitre cassée.

Quelle est la distinction majeure entre la philosophie de Rousseau et Bastiat ? Elle tient en une chose simple : l’élaboration de la loi et sa finalité.

Pour Rousseau, la Loi a pour but l’ingénieurie de l’état social qui est une invention humaine. et plaçait très haut le législateur et la loi. Il y a un fossé, un ruisseau qui sépare le législateur des autres hommes, comme un mécanicien de la matière inerte de sa machine. Pour Rousseau, la loi se doit de transformer les personnes, de créer ou de ne pas créer la propriété, car pour Rousseau la propriété n’est pas naturelle et découle de la force. Il se fait le défenseur d’un Contrat social garant de l’ordre social, et le législateur et son outil en étant les garants, “L’Etat est maître de tous les biens”. L’individu lambda est donc absorbé par le corps social et ne vis qu’à travers lui, si bien que “le droit de chaque particulier à son propre fonds est subordonné au droit que la communauté a sur tout”. Nul ne peut aller contre le corps et le contrat social, et pour que celui-ci ne soit pas qu’un simple formulaire, il faut “[…] que quiconque refusera d’obéir à la volonté générale, y sera contraint par tout le corps; ce qui signifie autre chose sinon qu’on le forcera à être libre.”

Pour Bastiat, “ce n’est pas parce qu’il y a des lois qu’il y a des propriétés, mais parce qu’il y a des propriétés qu’il y a des lois.” Le Droit naturel des hommes à créer et à bénéficier de leur propriété (par propriété, Bastiat n’entend pas la propriété spécifiquement foncière, mais le droit que le travailleur a de conserver la valeur qu’il a créé) préexiste à la Loi, et se doit pour Bastiat de simplement la protéger. Le législateur n’a donc pas pour but de créer et de modeler l’état social, mais de simplement lui permettre d’exister en le protégeant car il le précéde. L’Etat est chez Bastiat “la grande fiction à travers tout le monde essaie de vivre aux dépens de tout le monde.” Si l’Etat se charge de faire autre chose que la protection des individus contre la spoliation, il organise par son action la spoliation légale.

Là où le constructivisme de Rousseau le pousse à dire que seul le législateur peut former et coordonner une société humaine qui serait chaotique sans lui, Bastiat concède que la Loi existe pour protéger et non créer la propriété. Là où la loi de l’homme gouverne chez l’un, c’est la loi de la nature qui gouverne chez l’autre.

“L’opposition de ces deux systèmes est radicale. Les conséquences qui en dérivent vont s’éloignant sans cesse.” Frédéric Bastiat, parlant de Rousseau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s