Billet – Vote et manipulation ou comment oeuvrer contre soi »

Par Antos

En allant voir comment les gens votaient autour de moi je me suis apperçus d’une chose : Beaucoup de gens votent par dépit plus que par convictions ,c’est à se demander pourquoi d’ailleurs ,voter étant un acte de foi ,pourquoi ces gens se sentent il forcer de faire ce qui devrait etre quelque chose de libre et de personnelle ? La réponse -attention ,roulement de Tambours- si ils le font c’est parce qu’ils le font… »Au nom du moindre mal » et oui le fameux moindre mal. Cette phrase a vraiment un coté pour le moins fataliste ,comme si c’était un choix nécéssaire à défaut d’etre acceptable ou volontaire ,mais l’est ce vraiment ? Est ce vraiment nécéssaire de faire ça ? Voter pour le moindre mal est il au final utile ou rationnel ?

Malheureusement pas. Car la stratégie du moindre mal est fondamentalement absurde ,elle consiste à cautionner un mal sous prétexte qu’il y a pire ,ce qui potentiellement permet de tout cautionner car si les choses empire de plus en plus ,suivant cette stratégie on se met à cautionner des choses de plus en plus mauvaises. C’est comme si quelqu’un venait vous proposez le choix entre « Mourir lentement » et « Mourir rapidement » et qu’au lieu de lui répondre « Pas touche à ma vie ! » vous lui répondriez « Mourir lentement ». En bref ,c’est un choix pathétique ! Puisque dans les 2 cas c’est mourir ,pourquoi ne pas abandonner ce choix et choisir de vivre ? Se suicider lentement ce n’est pas etre en vie ! Etre en vie c’est se battre ! Cette stratégie à l’apparence rationnel vous force donc à oeuvrer contre vous en vous persuadant du contraire , c’est extremement vicieux. Et dans le genre vicieux une autre stratégie tout aussi vicieuse qui va souvent de pair avec la précédente et qui est souvent mise à l’oeuvre est celle de l’énemis commun. Vous en avez sans doute entendus parlez mais tout comme l’autre au dessus savez vous réellement comment fonctionne-elle ? Et bien c’est très simple : La stratégie de l’énemis commun consiste à désigner un énemis, réel ou imaginaire , que vous auriez en commun avec vos énemis ou ceux vous considérant comme tel afin de les forcer à oeuvrer pour vous en les convaincant qu’ils le font aussi pour eux , permettant ainsi de les forcer à faire des choses qu’ils n’auraient sans doute pas fait en temps normal ,surtout pour vous.

En apparence ça a tout pour plaire (surtout si vous etes celui qui proposez ) car s’unir dans l’adversité pour la repousser semble etre un choix judicieux. Oui mais voilà ,il y a une ombre au tableau : un énemis étant rarement quelqu’un qui vous veut du bien ,il est diffiçile de juger sensée que s’unir à lui puisse etre réellement judicieux. C’est au mieux naif ,au pire dangereux et dans tout les cas risqué. La meilleure attitude à adopter face à cela est donc ,au lieu de précipitation, soit : -de vérifier si cette énemis en est vraiment un pour vous aussi Si ça n’est pas le cas ,s’unir à lui pour vaincre l’autre. -Soit ,si c’est le cas ,ne s’unir à personne ,laissez vos énemis s’affrontez mutuellement afin de s’affaiblir , et n’intervenir que lorsque ces derniers seront au bord de l’anéantissement pour leur porter le coup de grace . Ce dernier choix est le meilleur de tous ,il permet de faire d’une pierre 2 coup ,de ne pas etre manipuler ,de ne pas etre forcer à se corrompre ou à se trahir et surtout ne vous fait pas participer indirectement à une politique criminelle sous couvert de vous en préservez d’une autre .

Vous l’aurez compris ce choix ressemble farouchement à de l’abstention et c’est surement parce que c’est de l’abstention. En vous abstenant vous évitez d’oeuvrer indirectement contre vous et au bénéfice de gens qui vous veulent du mal ,meme quand ce mal semble moindre ,ou ne sont pas fiable , ce qui vous évite d’avoir à faire un choix tragique à l’issue fatal en vous demandant quel politique criminelle favorisé ,laquelle légitimité , puisque dans tout les 2 cas ,étant toute criminelle, elles ne seront jamais pas plus favorable que celle que vous cherchez à évitez. Et donc au lieu de cherchez à savoir laquelle favoriser , pour au final se trouver quand meme victime plus tard il vaut donc mieux les défavorisés toutes. Car au final ,meme si dans les apparences ,elles sont multiples, ,dans leur fond criminelle, elles ne font qu’un.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s