Pourquoi je n’ai pas plus peur du Front National que des autres partis ?

Par CorsicanLibertarian,

Messieurs, mesdames, mes aïeux, oh que non, le Front National ne me fait guère plus peur qu’un autre parti. Si j’exècre bien volontiers ses idées nauséabondes, ceux sont bien leurs idées que je condamne, et non les hommes en eux-même. On parlera peut-être de moi comme, en plus d’être un irresponsable abstentionniste, un dangereux facho. Bien loin de moi l’idée de me faire l’avocat du diable, je reste cependant convaincu que le Front National est un danger moins grand que ce qu’on nous présente.

Des camarades étatistes, et principalement ceux de gauche, m’ont tous affilié au Front National, car, abstentionniste, je ferai son jeu et et le ferai grandir à leurs dépens. Pardonnez l’anecdote, mais elle permet de souligner quelque chose d’essentiel. Pourquoi les gens ont, de manière général, peur du Front National ? On vous parle de fermeture de frontières, d’expansion d’un État policier fliquant la population, des politiques protectionnistes, de l’interventionnisme militaire, des dépenses publiques financées par l’inflation comme au siècle dernier, des réglementations plus nombreuses et l’éternel appel au renouveau de l’intérêt général pour sauver le peuple et le protéger contre l’ultralibéralisme détruisant les peuples et créant des esclaves économiques au profit de la finance et des grandes entreprises. Voilà le socle, voilà les accusations, au combien miséreuse.

Bien évidemment, les idées sont miséreuses. Malheureusement, celles des autres le sont tout autant. Qui à l’heure d’aujourd’hui, vote une loi Santé étatisant plus encore la société française ? Qui modifie la constitution pour faire de l’état d’urgence un état permanent dans lequel le terrorisme risque bien de devenir une menace mineure, un état dans lequel on souhaite interdire les TOR (logiciels d’anonymisation interdit pour la première fois en Iran pour lutter contre les dissidents politiques), où l’on fait presque du délit d’association en mettant en garde à vue un catholique connaissant un terroriste et accusé du coup de salafisme (le seul pays ayant dans son code pénal étant la Corée du Nord), où les gardes à vue s’exercent dans l’arbitraire le plus total sans même avoir besoin de l’avis d’un juge, et bien d’autres encore aujourd’hui …

Voilà la réalité. La réalité, c’est que les français ont été habitués à des solutions toujours plus coercitives, à toujours plus d’interventionnisme étatique dans leur vie. Le parti qui propose plus d’interventionnisme aujourd’hui, c’est le Front National, d’où le déplacement d’une assez importante part de l’électorat de gauche. Émile Faguet, ainsi, eut raison lorsqu’il déclara :

« On croit qu’il y a plusieurs partis en France ; c’est une erreur. Il n’y en a qu’un : c’est l’Étatisme. Tous les Français sont étatistes. À ce compte là, la fameuse unité morale devrait exister ; seulement, si tous les Français sont étatistes, chacun veut l’État pour lui et au service de ses intérêts et de ses passions ; et cela ne fait qu’un seul parti en théorie, mais en fait beaucoup en pratique. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s