Billet -Fusillade dans le Thalys : une nouvelle preuve d’une urgence à un retour salutaire aux sources.

Par Chuck Noel,

Après la fusillade survenue la semaine dernière dans un Thalys faisant la traversée Paris –Amsterdam où un terroriste avéré a tenté kalash et arme de poing en main de fusiller les passagers de la rame. Sans la détermination et le sang froid de deux soldats américains présents sur place, la situation aura pu très vite virer à la barbarie. Arrêté et placé en garde à vu le terroriste a affirmé et affirme que ces armes d’assauts se sont retrouvées sur son chemin par hasard dans un jardin Bruxellois. Outre la question de la facilité d’obtention d’arme de « guerre » par une personne pourtant fichée « S » dans un pays qui désarme depuis si longtemps ses honnêtes citoyens, c’est la question du port d’arme comme droit élémentaire qui revient sur la sellette. Est-il légitime lorsque la prévention des risques d’atteinte à la « conservation de soi et d’autrui » devient inopérante de se doter à son tour d’arme à feu pour sa assurer sa « conservation et celle d’autrui », qui est le droit naturel fondamental ? Plus largement est-il légitime en toute circonstance de se doter d’une arme à feu pour veiller soi même à la conservation de soi et d’autrui ?

Quand on voit que le terroriste a pu frauduleusement acquérir de véritables armes de guerre sans éveiller les soupçons de la police chargée de prévenir ce genre d’arme. Il est légitime de se poser cette question du port d’arme en cas de carence policière. Pendant que le truand, le terroriste s’arme sans gêne, le citoyen lambda représentant fort heureusement la grande majorité de la population bénéficie tout juste d’un « numéro vert » pour se protéger face à ce genre d’atteinte à la sûreté. On voit très mal pendant une fusillade un citoyen dégainer son téléphone, retrouver ledit numéro vert, le composer et espérer que quelqu’un puisse répondre et envoi du renfort… Il est vrai je le disais dans un précédent billet la population française dans sa sociologie actuelle n’est pas prête à porter des armes immédiatement, je disais que tout un apprentissage était à refaire après tant de siècles de désarmement. Mais la situation actuelle et le risque qu’elle représente dans la protection de soi et d’autrui, nécessitent tout de même une réflexion. Les forces de police n’assurant plus ce pourquoi elles ont été crées c’est à dire la conservation, ce qui revient directement à dire que c’est désormais aux citoyens eux mêmes d’assurer leur défense. En suivant une procédure accélérée, il est possible de réarmer un pays comme la France, par la création dans un premier temps de milices citoyennes volontaires qui se fonderaient irrémédiablement par des spécialistes d’armes à feu-l’initiative ne pourrait logiquement ne venir que d’eux-, qui sauront enseigner l’art de l’arme à feu aux autres citoyens volontaires rejoignant la milice. Puis dans un second temps réhabituer la population à l’idée que l’arme à feu n’est dangereuse non pas en tant qu’objet mais en tant qu’usage fait de celle-ci. La situation d’urgence encouragera les citoyens à faire ce distinguo qui s’avérera nécessaire pour leur survie.

Une fois la situation revenue à la normale l’usage des armes à feu ne saurait être abrogé puisque son retour n’est qu’un retour aux sources du droit naturel et positivement à la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 qui rappelle l’existence de ce droit fondamental qui est celui de la « résistance contre l’oppression ».

Malheureusement nous voilà rattrapé par la réalité, jamais le Léviathan ne serait assez fou pour rendre aux hommes leur essence même, il risquerait de se rappeler qu’il n’est pas un Dieu échappant à toute emprise des hommes qui ont consenti à sa création, mais il n’est qu’un mortel qui peut être mise à mort par ces mêmes hommes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s